Présentation

ours éditions est une maisonnette d’édition qui se spécialise dans l’édition de textes courts, voire très courts et qui cherche (et trouve) des solutions simples, locales et fortement basées sur le travail manuel pour produire ses ouvrages. Tous les livres édités sont imprimés en reprographie et les cahiers sont pliés et reliés à la main, chaque ouvrage est le produit d’un travail amoureux. Nous publions tous les genres de la fiction sans discrimination et des essais en sciences humaines et sociales. Nous privilégions le travail des auteur·ices en leur laissant la propriété de leurs textes dès la publication de nos ouvrages et en leur servant 50% de droits sur les ventes. Il existe actuellement cinq collections :

22 222, la collection « historique » composée d’un cahier de 16 pages créé à partir d’une feuille A3 ou de deux cahiers de 8 pages créés à partir de feuilles A4, nous obtenons ainsi un livre de 16 pages au format 10,5 x 14,85 cm, simplement agrafé et livré non massicoté, les lecteur·ices retrouvant ainsi l’antique plaisir de découper leurs livres avant de se plonger dans la lecture. Une démonstration de la découpe est disponible en vidéo sur la page d’accueil de notre site. Les nouvelles de cette collection sont calibrées à 19 000 signes

Les enveloppés, des textes sur une seule face d’une feuille A3, pliée en enveloppe, le contenu est le contenant ! Destinée aux textes très courts, à la poésie ou à la bande dessinée.

cousu·main, à partir de cahiers créés à partir de feuilles A3 ou A4, nous obtenons des livres de 24 (27 500 signes), 32 (37 000 signes) ou 40 pages (47 600 signes) qui sont reliés avec amour et du fil à broder, au format 10,5 x 14,7 cm.

kraft est la « grande » collection d’Ours éditions, les livres sont composés de cinq cahiers de huit pages ou 10 de 4 pages (93 000 signes) et la couverture illustrée est en kraft. Ce qui produit des ouvrages, également cousus, de 14,8 x 21 cm.

Créée à l’occasion du FIRN 2022 de Frontignan, tête/bêche est un livre de 32 pages composé de deux textes courts (19 000 signes chacun) qui se rencontrent en son centre, l’idée est de créer une collision entre des textes antagonistes ou complémentaires, écrits par deux auteur·ices différent·es. Format 10,5 x 14,7 cm, reliure cousue à la main, bien sûr.

fulenn est une collection dirigée par Pascal NICOLAS-Le STRAT qui la présente en ces termes :

La collection fulenn défend des écritures en sciences sociales très en prise avec les expériences (de vie, de résistance, de création, de lutte, d’entraide, de coopération…) — des écritures qui n’évacuent jamais la dimension sensible des enquêtes et analyses, et qui assument leur caractère nécessairement situé, sur le plan des rapports de classe, des enjeux de qualification/disqualification, des assignations et des émancipations de genre ou, encore, des logiques de racisation. De telles écritures intègrent donc une forte capacité auto-réflexive, à un haut niveau d’exigence, tant sur les conditions de la recherche et ses processus, que sur les prises, emprises et déprises des positions et postures. La science sociale qui intéresse fulenn est une science sociale résolument engagée dans la vie, en solidarité avec les communautés et personnes invisibilisées et minorisées, réprimées souvent, une science sociale qui ne se cache pas frileusement, parfois lâchement, derrière une prétendue neutralité, mais qui se risque et s’expose, une science sociale qui ne dissocie jamais efforts de compréhension et tentatives de transformation sociale, une science sociale farouchement arrimée à des idéaux de liberté et aux causes communes de l’égalité. Fulenn publie des autrices et auteurs qui mobilisent leur « faire recherche » pour construire et cultiver des milieux de vie encore habitables, en terme écologique et démocratique, et qui le font évidemment en coopération étroite avec les personnes immédiatement concernées. Fulenn signifie étincelle en breton, et c’est sous ce signe qu’elle place son travail éditorial : l’écriture des possibles et des alternatives, des douleurs et des joies, de la violence et de l’espérance, des luttes et des émergences, des insistances et des résistances.

ours éditions existe, c’est évident, grâce au soutien de ses lecteur·ices mais également grâce à celui de la commune d’Aniane et de la communauté de communes Vallée de l’Hérault qui nous donnent accès à leurs imprimantes, nous sommes également équipés d’une imprimante A4 laser couleur qui nous permet une certaine autonomie.